Suivez-nous
Twitter
Facebook

Oui à la limitation de l’acidification, de l’eutrophisation et de l’ozone troposphérique !

ciel ozone nuages

25 Sep Oui à la limitation de l’acidification, de l’eutrophisation et de l’ozone troposphérique !

Oui à la limitation de l’acidification, de l’eutrophisation et de l’ozone troposphérique !

Explication de vote de Mireille d’Ornano :

La Convention sur la pollution atmosphérique transfrontière à longue distance se fixe comme objectif de protéger l’environnement humain de la pollution atmosphérique. Les études pionnières des années 1970 ayant démontré la grande volatilité des polluants atmosphériques, il a été jugé opportun de s’attaquer au problème de la pollution atmosphérique au niveau international. Différentes étapes ont précédé la signature de cette Convention en 1979, qui a connue huit protocoles ultérieurs. Le protocole révisé ici est le huitième, mais le premier accord contraignant assorti d’engagements de réduction des émissions de particules fines. Il comprend également des mesures portant sur le carbone noir, polluant climatique à courte durée de vie et composant des particules. La réduction des particules (dont le carbone noir) permise par l’application du protocole est ainsi considérée comme un moyen puissant de faire reculer la pollution atmosphérique, tout en permettant de dégager des avantages connexes sur le plan climatique. Sans porter atteinte à nos intérêts industriels, cet amendement à la Convention de Göteborg s’inscrit dans la lignée des actions déjà mises en œuvre à l’échelle internationale pour réduire les émissions de polluants atmosphériques. Aussi, j’ai voté pour.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.