Suivez-nous
Twitter
Facebook

Approvisionnement en gaz naturel : non à la libéralisation toujours plus poussée des marchés, non aux mesures de rétorsions à l’égard de la Russie !

gaz russe

16 Oct Approvisionnement en gaz naturel : non à la libéralisation toujours plus poussée des marchés, non aux mesures de rétorsions à l’égard de la Russie !

J’ai voté contre le texte relatif à la proposition de règlement du Parlement européen et du Conseil concernant des mesures visant à garantir la sécurité de l’approvisionnement en gaz naturel et abrogeant le règlement (UE) nº 994/2010.

Ce rapport prétend garantir la transparence des marchés gaziers en Europe ainsi que la solidarité entre les États membres. En réalité, ce texte prône une libéralisation toujours plus poussée des marchés gaziers en Europe et condamne la dépendance vis-à-vis de la Russie, alors même que le groupe russe Gazprom a réalisé un nouveau record de livraisons quotidiennes de gaz vers l’Europe (586,5 millions m3 le 16 août, contre 539 enregistrés au plus fort de l’hiver 2015-2016). Ce règlement, qui entrerait en vigueur vingt jours après sa publication au Journal Officiel, prévoit en outre un certain nombre d’actes délégués. Deux États membres, la Belgique et la Bulgarie, se sont, pour l’ensemble des raisons susvisées, opposés à ce texte. Ce rapport intervient alors que les États-Unis ont pris de nouvelles mesures de rétorsion à l’encontre de la Russie afin de contrecarrer le projet « Nord Stream 2 ».

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.