Suivez-nous
Twitter
Facebook

Stratégie en faveur des handicapées : l’UE doit agir sans empiéter sur la souveraineté des États !

wheelchair-749985_960_720

04 Jan Stratégie en faveur des handicapées : l’UE doit agir sans empiéter sur la souveraineté des États !

Je me suis abstenue sur le « rapport sur la mise en œuvre de la stratégie européenne en faveur des personnes handicapées ».

Parmi les mesures positives figure un appel aux États membres pour stimuler l’investissement dans l’accessibilité, notamment aux nouvelles technologies. On trouve également l’inclusion du handicap dans la passation des marchés publics, une meilleure prise en compte des soignants informels, une demande aux États de veiller à ce que les prestations liées au handicap ne soient pas supprimées quand la personne trouve un emploi, une inquiétude sur la mauvaise prise en charge des jeunes handicapés à l’école et une demande de traduction plus fréquente des réunions en langue des signes. Toutefois, nombre de mesures proposées empiètent sur la souveraineté des États. Par exemple la recommandation à la Commission de contrôler le respect par les États de la directive 2016/2102 ou du règlement 1300/2014, la mise en place d’une « législation de surveillance », l’appel à une stratégie en faveur du marché unique du numérique. Le texte déplore enfin le blocage par le Conseil de l’adoption d’une directive relative à la non-discrimination et recommande un renforcement du rôle de l’Agence européenne pour l’éducation adaptée et inclusive.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.