Suivez-nous
Twitter
Facebook

La défense des énergies propres ne doit pas se traduire par l’interdiction des subventions aux secteurs stratégiques !

barrage2

19 Mar La défense des énergies propres ne doit pas se traduire par l’interdiction des subventions aux secteurs stratégiques !

Je me suis abstenue sur le rapport pour accélérer l’innovation dans le domaine des énergies propres.

Ce rapport prétend chercher une transition qui soit au service de la croissance, de l’emploi et de la cohésion au sein de l’Union. On y trouve de bonnes recommandations : prise en compte des dernières évolutions du marché de l’énergie, appel à la construction des infrastructures nécessaires, appel à des politiques exemplaires au niveau local, à une éducation des populations et une mise à disposition de l’information nécessaire. Le rapport soulève aussi les inégalités entre pays et les conséquences possibles de la transition énergétique sur les bassins d’emplois des industries à forte intensité énergétique ou minières. Il note aussi en l’état un déclassement probable de l’UE face à la concurrence, notamment asiatique sur ces thématiques. En l’état, ce rapport ressemble à une longue liste de bonnes intentions, mais les applications restent à l’état de brouillon.

En outre, ce texte est un éloge du marché unique ouvert sans protection, et bafoue la souveraineté nationale lorsqu’il condamne l’utilisation par les États de subventions publiques vers des secteurs stratégiques.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.