Suivez-nous
Twitter
Facebook

Économie circulaire : la législation européenne doit tenir compte de réalités nationales radicalement différentes !

environnement economie circulaire

18 Mai Économie circulaire : la législation européenne doit tenir compte de réalités nationales radicalement différentes !

J’ai voté contre le rapport relatif aux déchets.

La proposition vise à modifier la directive relative à la mise en décharge des déchets. L’objectif est ici de favoriser l’économie circulaire et de faire évoluer la vision d’une simple gestion des déchets, en intégrant ceux-ci dans l’économie, et en le percevant comme une ressource à part entière.

Il m’apparaît que cette directive est illégitime car elle s’immisce dans les compétences des États, notamment en requérant des incitations fiscales un contrôle minutieux de l’action des États. Elle est par ailleurs inapplicable parce qu’elle ne prend pas en comptes des réalités nationales radicalement différente.

La modification de cette directive aura deux conséquences certaines : une hausse de la dépense publique et un approfondissement de l’intégration au marché unique, au seul bénéfice de quelques entités transnationales. Pour toutes ces raisons, je me suis opposée à ce rapport.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.