Suivez-nous
Twitter
Facebook

Passage éclair du chef de cabinet de M. Juncker, Martin Selmayr, au poste de secrétaire général de la Commission : un scandale de plus !

commission2

18 Mai Passage éclair du chef de cabinet de M. Juncker, Martin Selmayr, au poste de secrétaire général de la Commission : un scandale de plus !

Je me suis abstenue sur la résolution relative à la politique d’intégrité de la Commission.

Cette résolution fait suite au scandale « Martin Selmayr », protégé de Juncker ayant été promu dans des conditions scandaleuses caractérisant un délit de favoritisme. La résolution du Parlement invite seulement la Commission à réévaluer la procédure de nomination de Selmayr et des hauts fonctionnaires en général.

Seulement, la nomination particulière de Selmayr n’est pas remise en cause. Le Parlement demande en outre à la Commission de réactualiser les règles « afin de garantir que le secrétaire général joue un rôle neutre ». La Commission consent à réunir « une table ronde interinstitutionnelle » afin de « garantir l’excellence et l’indépendance de la fonction publique de l’Union européenne, pour le bien et dans l’intérêt commun de nos concitoyens ».

Si la résolution reste timide, elle n’en demeure pas moins critique à l’égard de Juncker et de l’institution en demandant la réouverture de la procédure de nomination, ce qui est assez rare pour être noté. Ces raisons expliquent mon abstention.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.