Suivez-nous
Twitter
Facebook

L’UE n’a pas à instrumentaliser la protection des enfants migrants pour imposer le regroupement familial aux États !

immigration (3)

26 Juin L’UE n’a pas à instrumentaliser la protection des enfants migrants pour imposer le regroupement familial aux États !

Je me suis abstenue sur la résolution relative aux enfants migrants.

Le rapport passe en revue sur la situation et la protection des enfants migrants, réfugiés, demandeurs d’asile, mais aussi des victimes potentielles des traites (esclavage, exploitation sexuelle, etc.). Le rapport vise notamment à assurer une protection et le respect des droits des enfants afin d’éviter tout abus possible. Le texte cherche également à combattre les activités des trafiquants d’enfants, afin que les auteurs de ces crimes soient sévèrement punis et que la criminalité organisée soit anéanti. Ce texte est donc globalement positif sur tous ces points.

Cependant, le texte demande que les États-membres mènent à bien, sans plus tarder, toutes les procédures de regroupement familial en cours, ce qui constitue une incitation à l’immigration de masse. L’abstention est ainsi le seul choix possible : il n’est pas possible de mettre dans le même texte une incitation à l’immigration de masse et des mesures pour tenter de régler les problèmes directement liés à cette immigration massive.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.