Suivez-nous
Twitter
Facebook

Après le désastre de l’intervention française de 2011, refusons toute ingérence bruxelloise en Libye !

oasis-1997849_960_720 libya

09 Juil Après le désastre de l’intervention française de 2011, refusons toute ingérence bruxelloise en Libye !

Je me suis abstenue sur le rapport relatif à la proposition de recommandation s’agissant de la Libye.

Le rapport analyse la situation en Libye et l’avancée du processus de reconstruction du pays. Il s’agit de déterminer ce que sera le rôle de l’Union européenne à l’avenir. Beaucoup de mesures proposées sont de bon sens : nécessité d’adopter une constitution et des listes électorales, de tenir des élections, d’agir dans les pays subsahariens sur les causes profondes des migrations, de renforcer les actions contre les passeurs en Méditerranée, de faire respecter un embargo sur les armes à destination de la Libye, d’encourager un processus de paix démilitarisée, etc.

Le texte propose donc des pistes intéressantes d’action mais reste avant tout un long plaidoyer pour renforcer l’action de l’UE en Méditerranée et en Libye. L’Union européenne cherche ainsi à développer son action extérieure. La coopération de toutes les nations bordant la Méditerranée serait certainement beaucoup plus efficace que cette ingérence bruxelloise. Ainsi je me suis abstenue.

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.