Suivez-nous
Twitter
Facebook

Les excédents budgétaires 2017 doivent être reversés aux États, c’est-à-dire aux contribuables qui sont imposés pour financer l’UE !

money-1339295_960_720

14 Sep Les excédents budgétaires 2017 doivent être reversés aux États, c’est-à-dire aux contribuables qui sont imposés pour financer l’UE !

J’ai voté contre le rapport relatif au budget rectificatif 2018.

À l’issue de l’exercice 2017, l’UE a enregistré un excédent budgétaire, composé notamment d’amendes infligées aux États membres par arrêt de la CJUE à cause d’« infractions aux règles de concurrence ». Le projet de budget rectificatif n°2/2018 élaboré par la Commission vise à inscrire l’excédent 2017 au budget de 2018. Cet excédent s’élève à 555,5 millions d’euros. Réutiliser pour l’exercice 2018 un excédent issu en partie des amendes données par la CJUE aux États pour infraction des règles européennes, c’est cautionner le racket qu’organise l’UE et le primat du droit européen. C’est aussi conforter la Commission dans son rôle de contrôle des États membres, tant nous savons qu’elle est à la source de ces amendes par la procédure de recours en manquement.

Il faut restituer cet argent aux États membres!

Les propos tenus sur ce site n'engagent que leur auteur et non pas le Parlement européen.